Page d'accueil Consulat Général Service Consulaire Connaître la Chine Connaître l'île de la Réunion Contactez-nous  
Conférence de presse du 2 mars 2017 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2017/03/02

Q : Le Ministère de la Défense de la République de Corée a choisi le terrain de golf de Lotte à Seongju pour le déploiement du système THAAD. Depuis, le public chinois a commencé à boycotter le groupe Lotte. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Ces trois derniers jours, j'ai répondu à plusieurs questions sur ce sujet.

D'abord, la position chinoise sur la question du système THAAD est très claire. Nous nous opposons fermement à ce que les États-Unis et la République de Corée déploient le Système antimissile THAAD en République de Corée. Notre position est très ferme.

Deuxièmement, sur les activités de Lotte en Chine, comme nous l'avons affirmé à plusieurs reprises, les entreprises étrangères sont les bienvenues pour investir et développer les affaires en Chine, la partie chinoise garantit en vertu de la loi leurs droits et intérêts légitimes, mais elles doivent respecter les lois et règlements dans leurs activités en Chine. Nous avons également dit que le succès des entreprises étrangères en Chine dépend finalement du marché chinois et des consommateurs chinois.

Q : L'administration américaine a déclaré qu'elle ignorerait les arbitrages de l'OMC en contradiction avec la souveraineté américaine. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Veuillez vous renseinger auprès des départements compétents en ce qui concerne les affaires liées à l'OMC. Néanmoins, je peux vous présenter brièvement notre position de principe.

Préserver et perfectionner le système commercial multilatéral centré sur l'OMC, basé sur les règles et aux caractères équitable et ouvert contribue à la croissance du commerce international et au développement de l'économie mondiale et correspond aux intérêts communs de tous. La Chine entend travailler ensemble avec tous les membres de l'OMC pour continuer de consolider la position importante de l'OMC dans la gouvernance économique mondiale et d'assurer le rôle constructif de l'OMC dans les affaires économiques et commerciales mondiales.

Q : Selon certains, si les États-Unis ignorent les arbitrages de l'OMC, nombre de pays y compris la Chine leur emboîteront le pas. Qu'en pensez-vous ? La Chine ignorera-t-elle les arbitrages de l'OMC ?

R : Comme je viens de le dire, la Chine soutient le système commercial multilatéral centré sur l'OMC, basé sur les règles, et aux caractères équitable et ouvert. Depuis son adhésion à l'OMC, la Chine apporte toujours son soutien et prend une part active aux travaux de l'OMC. Cette position ne changera pas.

Q : Hier, le sommet de l'ECO s'est clôturé à Islamabad, au Pakistan. Le sommet a souligné l'importance du renforcement de la connectivité dans la région. La Chine y était représentée par des diplomates de haut niveau. Quel est votre commentaire sur ce sommet ?

R : Le Vice-Ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Yesui, à la tête de la délégation chinoise, a participé au 13e sommet de l'ECO en tant qu'invité spécial. Ce sommet, ayant comme thème « connectivité pour la prospérité régionale », permet de donner une nouvelle impulsion à la coopération régionale.

En mai prochain, se tiendra à Beijing le Forum pour la coopération internationale sur l'initiative « Ceinture et Route ». Ce sera l'occasion pour les différentes parties de mener des discussions sur la coopération internationale en matière de connectivité en vue de promouvoir la croissance économique et le développement commun. La Chine adopte une attitude positive et ouverte à l'égard de toutes les initiatives et coopérations favorables à la promotion de la connectivité régionale et du développement économique régional et entend y apporter sa contribution.

Q : Il semble que des terroristes apparus dans une vidéo postée récemment par l'« État islamique » soient d'origine du Xinjiang. Le gouvernement chinois est-il à la recherche de leurs proches pour obtenir plus de pistes et savoir comment ces gens ont rejoint l'« État islamique » ?

R : Hier, j'ai apporté une première réponse sur ce sujet. Pour l'instant, je n'ai pas d'autres informations là-dessus.

À cette occasion, je voudrais rappeler que ces dernières années, des forces terroristes du « Turkestan oriental » et en particulier le Mouvement islamique du Turkestan oriental ont envoyé des combattants dans des zones en conflits et multiplié leur collaboration avec les forces terroristes internationales, menaçant sérieusement la sécurité et la stabilité dans les pays et régions concernés. La Chine entend continuer à travailler en commun avec la communauté internationale pour lutter contre les forces terroristes du « Turkestan oriental ».

Q : Le groupe Lotte a fait savoir aujourd'hui que le site web de sa boutique hors taxes aurait fait l'objet d'une cyberattaque en provenance de la Chine. Quel est votre commentaire à cet égard ?

R : J'ai noté les reportages concernés. Concernant la cyberpiraterie, comme nous l'avons souligné à maintes reprises, la Chine s'oppose à toute forme de cyberattaque et entend coopérer avec les différents pays pour préserver ensemble la sécuritré du cyberespace.

S'agissant de ce qu'a dit le groupe Lotte, je ne fais pas de commentaires. Les raisons pour lesquelles son site web a été attaqué ne sont pas connues pour l'instant et les déclarations du groupe Lotte ne sont qu'une conjecture. Quant aux activités du groupe Lotte en Chine, comme je l'ai dit tout à l'heure, les entreprises étrangères en Chine doivent respecter les lois et règlements chinois dans leurs activités.

Q : Quel est l'impact de l'accord d'échange de terrains signé entre Lotte et le gouvernement de la République de Corée sur les relations Chine-République de Corée ?

R : Ces derniers jours, j'ai exposé à plusieurs reprises la position chinoise sur la question du système THAAD.

La Chine estime que le déploiement par les États-Unis et la République de Corée du système antimissile THAAD en République de Corée portera gravement atteinte à l'équilibre stratégique dans la région et aux intérêts stratégiques et sécuritaires de la Chine et des autres pays concernés de la région, et n'aidera pas à la préservation de la paix et de la stabilité dans la Péninsule coréenne.

Comme nous l'avons souligné à maintes reprises, nous comprenons les préoccupations légitimes des parties concernées dans la défense de leur sécurité. Mais la sécurité d'un pays ne peut pas être assurée au détriment de la sécurité des autres. Il est regrettable que la République de Corée, au mépris des préoccupations et des intérêts de la Chine, s'obstine à coopérer avec les États-Unis pour déployer le système THAAD. La Chine y exprime ses vifs mécontentements et sa ferme opposition.

La Chine prendra résolument des mesures nécessaires pour sauvegarder ses intérêts sécuritaires. Les États-Unis et la République de Corée auront à assumer toutes les conséquences qui en découleront. Nous exhortons vivement les parties concernées à cesser le déploiement, pour éviter de nouveaux impacts négatifs sur les relations, la coopération économique et commerciale et les échanges humains entre la Chine et la République de Corée.

Q : Veuillez nous donner les dernières informations sur le déplacement en Chine du Vice-Ministre des Affaires étrangères de la RPDC Ri Kil-song. Quel est son programme prévu pour aujourd'hui ?

R : Des informations ont déjà été publiées sur les entretiens entre le Vice-Ministre des Affaires étrangères de la RPDC Ri Kil-song et des officiels du Ministère chinois des Affaires étrangères. Je n'ai rien de nouveau à dire. À ce que je sache, il est aussi prévu des activités réservées à la partie de la RPDC pour la visite du Vice-Ministre Ri Kil-song.

Envoyer ce lien à un ami
  Imprimer